ALIMA
  • EN
    • RECHERCHE OptiMA AU BURKINA FASO : Le British Journal of Nutrition publie les résultats prometteurs de l’étude
    RECHERCHE OptiMA AU BURKINA FASO : Le British Journal of Nutrition publie les résultats prometteurs de l’étude

    RECHERCHE OptiMA AU BURKINA FASO : Le British Journal of Nutrition publie les résultats prometteurs de l’étude

    RECHERCHE OptiMA AU BURKINA FASO : Le British Journal of Nutrition publie les résultats prometteurs de l’étude
    ALIMA a initié la recherche d'une nouvelle approche pour traiter la malnutrition aiguë appelée OptiMA (Optimiser le traitement de la Malnutrition Aiguë). Les résultats prometteurs de la première étude pilote menée au Burkina Faso viennent d'être publiés dans le British Journal of Nutrition.

    Les résultats de la recherche menée par ALIMA (The Alliance for International Medical Action) et ses partenaires sur l’optimisation du traitement de la malnutrition ont été publiés dans le British Journal of Nutrition et confirment que la nouvelle approche permet de traiter plus d'enfants malnutris, sans augmenter les coûts globaux et en réduisant le nombre d'hospitalisations.

    Chaque année, la malnutrition aiguë est responsable de la moitié des décès d'enfants, et pourtant, moins de 25% des enfants souffrant de malnutrition ont accès à un traitement. L'une des raisons est la complexité du système mis en place aujourd'hui : la malnutrition est arbitrairement divisée en catégories : sévères et modérées. Ces catégories sont gérées séparément, dans des programmes différents, et qui n’ont pas les mêmes protocoles et produits administrés. 

    Le projet OptiMa vise à éliminer la barrière de traitement qui existe entre les enfants souffrant de malnutrition aiguë modérée et ceux de malnutrition aiguë sévère, en simplifiant leurs critères d'admission dans les programmes de traitement. En parallèle, ce projet inclut la formation des soignants et des parents pour détecter la malnutrition dès son stade le plus précoce, en utilisant une seule mesure anthropométrique pour le dépistage, le diagnostic et les critères de sortie, tout en réduisant le coût du traitement. Ce projet a démontré la faisabilité d’une telle démarche et sa valeur ajoutée par rapport à l’actuel système mis en place.

    OptiMA vise à optimiser les protocoles actuels dans trois domaines : 

    1. Détection plus précoce de la malnutrition : Former les mères à utiliser des rubans « PB-mères » pour mesurer le périmètre brachial de leur enfant et ainsi dépister les premiers signes de malnutrition.

    2. Cohérence dans la prise en charge : utiliser le ruban « PB-mères » comme seul critère d'admission (en plus de l'œdème) pour détecter et traiter le plus tôt possible les jeunes enfants souffrant d'émaciation et ainsi faciliter la prise en charge par le personnel de santé et sensibiliser les familles à la détection précoce de la malnutrition.

    3. Simplifier le traitement : utilisez un seul Aliment Thérapeutique Prêt à l'Emploi (ATPE) en réduisant progressivement la dose des ATPE, au fur et à mesure que les enfants progressent dans le traitement.

    Grâce à OptiMA, le diagnostic et le traitement de la malnutrition peuvent être plus précoces. Cela permet à plus du double des enfants d’avoir accès au traitement pour un coût similaire à l'approche actuelle.

    L'étude OptiMA s’est déroulée en 2017 dans le district de Yako, au Burkina Faso, et a inclus 4 958 enfants. Le protocole OptiMA est actuellement mis en œuvre au Niger, au Mali et en République démocratique du Congo. Les résultats préliminaires d'une étude de suivi au Burkina Faso sont en cours d'analyse.


    Pour en savoir plus sur le projet OptiMa Burkina Faso, voir l'article et l’étude publiés dans le British Journal of Nutrition : https://www.cambridge.org/core/journals/british-journal-of-nutrition/article/new-approach-to-simplifying-and-optimising-acute-malnutrition-treatment-in-children-aged-659-months-the-optima-singlearm-proofofconcept-trial-in-burkina-faso/C55CBF3177D6C44F8D52B09409B40B2C

    Photo de couverture : © What Took You So Long ? / ALIMA

    Partager cette page