ALIMA
  • EN
    • RDC: L'épidémie d'Ebola se stabilise mais le risque reste élevé
    RDC: L'épidémie d'Ebola se stabilise mais le risque reste élevé

    RDC: L'épidémie d'Ebola se stabilise mais le risque reste élevé

    RDC: L'épidémie d'Ebola se stabilise mais le risque reste élevé
    L'épidémie d'Ebola qui affecte actuellement la province du Nord-Kivu en République démocratique du Congo semble être sous contrôle, mais ALIMA (The Alliance for International Medical Action) et d'autres partenaires restent en alerte, les équipes de surveillance continuent à suivre les personnes contacts pour identifier les cas possibles.

    « La situation s'est stabilisée en ce moment, mais compte tenu de la peur et de la résistance au sein de certaines communautés par manque d’information, nous craignons que des cas n’aient pas encore été identifiés », s’inquiète Oummani Rouafi, coordinateur médical d’urgence pour ALIMA à Beni, où l'organisation médicale humanitaire gère un centre de traitement Ebola. « Beaucoup de gens ont peur d'aller à l'hôpital en raison de rumeurs sur le virus et le traitement ». 

    La recherche et la surveillance des personnes contacts sont également rendues plus compliquées en raison de la situation sécuritaire. Depuis plusieurs décennies, la région a été le théâtre de conflits et d’affrontements. Plus de 100 groupes armés continuent d'opérer dans la région ce qui rend l'accès à certains villages difficile.

    Depuis le 1 er août, les autorités sanitaires ont rapporté 137 cas d’Ebola dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Parmi eux, on dénombre 106 confirmés. 92 personnes dont un agent de santé sont décédées. 

    À Beni, les équipes médicales d’ALIMA continuent de travailler aux côtés du ministère de la Santé pour soigner les patients dans un centre de traitement composé de 25 lits et équipé de 9 chambres d’urgence biosécurisées (CUBE). 

    Dès le début de l'épidémie, l’organisation a pris en charge 105 patients, parmi lesquels 22 ont été testés positifs au virus Ebola. Au centre de traitement de Béni, l’équipe d’ALIMA prend actuellement en charge 6 cas confirmés et 2 cas suspects. 

    « Avec nos partenaires, nous avons des équipes de promotion de la santé qui travaillent à sensibiliser les familles sur le virus Ebola et les traitements disponibles afin de répondre aux questions et dissiper les rumeurs », explique Dr Rouafi. « Ebola est une maladie qui peut être soignée avec des soins appropriés.  Si le patient se présente tôt à l’hôpital ses chances de survie sont améliorées ». 
    ------

    ALIMA (The Alliance for International Medical Action) est présente en RDC depuis 2011. Nos équipes ont récemment répondu à une épidémie d'Ebola à Itipo, dans la province de l'Equateur, où elles ont installé un centre de traitement de 9 lits. Plus de 20 patients suspectés de contracter le virus Ebola y ont reçu des soins.

    Contrairement à de nombreux autres centres de traitement Ebola, où les patients sont isolés dans des tentes à plusieurs lits, grâce au système innovant CUBE, une chambre d'urgence biosécurisée pour les maladies hautement infectieuses telles qu'Ebola, les membres de la famille des patients peuvent rester en contact avec leurs proches pendant le traitement.

    * Ce projet à Beni est rendu possible grâce au financement de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

    Partager cette page