ALIMA
  • EN
    • RDC : ALIMA participe à un nouvel essai clinique thérapeutique sur les traitements Ebola au Nord-Kivu
    RDC : ALIMA participe à un nouvel essai clinique thérapeutique sur les traitements Ebola au Nord-Kivu

    RDC : ALIMA participe à un nouvel essai clinique thérapeutique sur les traitements Ebola au Nord-Kivu

    RDC : ALIMA participe à un nouvel essai clinique thérapeutique sur les traitements Ebola au Nord-Kivu
    Les premiers patients ont été recrutés dans un essai clinique thérapeutique unique en son genre au Centre de Traitement Ebola d'ALIMA (The Alliance for International Medical Action) à Beni, en République démocratique du Congo (RDC), où une épidémie de maladie à virus Ebola a infecté plus de 400 personnes depuis le 1er août. Encadré par un protocole scientifique et éthique solide, l'essai multicentrique, randomisé et contrôlé vise à établir l'innocuité et comparer l'efficacité de trois, et très bientôt quatre, thérapies Ebola prometteuses, afin de sauver plus de vies.

    “Malgré tous les efforts mis en oeuvre par les équipes ALIMA sur le terrain pour prendre en charge  les malades confirmés Ebola, la mortalité de nos patients reste élevée, supérieure à 50%,” a indiqué Dr. Billy Sivahera, coordinateur de ce projet d’essai clinique pour ALIMA. “Identifier le médicament spécifique le plus efficace parmi ces 4 molécules, toutes très prometteuses, sur les essais préclinique et de phase I, pourrait nous permettre d’offrir une chance de survie plus importante aux patients Ebola durant cette épidémie et lors des suivantes.”
     
    Contrairement aux recherches antérieures sur Ebola qui étaient menées séparément par plusieurs organisations, cet essai est organisé par un consortium international - coordonné par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), dirigé et financé par l'Institut national de recherche biomédicale (INRB) de la RDC, en partenariat avec le ministère de la Santé, le National Institute of Allergy and Infectious Diseases (NIAID) qui fait partie des National Institutes of Health (NIH) des États-Unis, ALIMA et d'autres organisations. 

    « Cet essai clinique est exemplaire: pour éviter de reproduire la dispersion qui avait eu lieu dans la recherche clinique lors de la grande épidémie d’Afrique de l’ouest de 2014-2016, cette fois-ci tous les acteurs sont regroupés dans un consortium unique, » a assuré le Président d’ALIMA, Dr. Richard Kojan. « Cela permettra d’obtenir des résultats plus rapidement, plus robustes et donc d’apporter un meilleur service aux personnes affectées par Ebola. »

    Dans la ville de Béni, l'épicentre actuel de l'épidémie où ALIMA gère un centre de traitement de 61 lits, l'organisation médicale humanitaire, qui s'est engagée à améliorer l'accès aux soins pour les patients pendant les urgences tout en améliorant la médecine humanitaire par la recherche clinique, a renforcé son équipe de réponse Ebola avec 7 chercheurs. L'équipe a déjà formé plus de 60 membres du personnel national en collaboration avec l’INRB, notamment des médecins, des pharmaciens, des techniciens de laboratoire, des psychologues et d'autres travailleurs de la santé, au protocole de recherche et à la collecte des données. 

    Les violences et combats qui se déroulent régulièrement au sein même de la ville de Béni, engrangent des défis supplémentaires pour réussir un tel projet. Il est d’autant plus difficile d’y envoyer des chercheurs expérimentés pour former le personnel national que peu d’organisations ont l’autorisation de s’y rendre. Par ailleurs, les patients devront être suivis pendant 58  jours après le début de la maladie ce qui, dans un tel contexte, demeure difficile.

    --------

    The Alliance for International Medical Action (ALIMA) est une organisation médicale humanitaire qui travaille en partenariat étroit avec un réseau d'organisations médicales nationales pour fournir une assistance médicale de qualité aux plus vulnérables, dans les situations d'urgence ou de crises récurrentes. Basé à Dakar, au Sénégal, ALIMA a traité près de 3 millions de patients dans 12 pays depuis sa création en 2009 et a lancé plus d'une douzaine de projets de recherche sur la malnutrition, la malaria et le virus Ebola.


    ALIMA est actif en RDC depuis 2011, en soutien au Ministère de la Santé pour fournir des soins médicaux et nutritionnels de qualité aux populations locales, en particulier dans la région du Kasaï, où le conflit et l'insécurité ont conduit à la détérioration de la situation humanitaire.


    En plus de la réponse d'ALIMA au virus Ebola en Guinée lors de l'épidémie en Afrique de l'Ouest en 2014-2016, nos équipes ont récemment répondu à une épidémie d'Ebola à Itipo, dans la province de l'Equateur en RDC. A Beni, ALIMA gère actuellement un centre de traitement Ebola de 61 lits, dont 9 CUBEs (chambres d’urgence biosécurisées pour les épidémies). Depuis la déclaration de l'épidémie dans la province du Nord-Kivu le 1er août, nos équipes médicales ont admis près de 1 000 patients, dont 137 ont été confirmés. 55 personnes ont été guéries et 25 sont toujours sous traitement. 

    *Photo: Jennifer Lazuta / ALIMA

    Partager cette page