ALIMA
  • EN
    • Guinée : les résultats de l’essai clinique sur le traitement Favipiravir contre Ebola se révèlent nuancés
    Guinée : les résultats de l’essai clinique sur le traitement Favipiravir contre Ebola se révèlent nuancés

    Guinée : les résultats de l’essai clinique sur le traitement Favipiravir contre Ebola se révèlent nuancés

    Guinée : les résultats de l’essai clinique sur le traitement Favipiravir contre Ebola se révèlent nuancés
    Dakar/Paris, 3 mars 2016. La revue PLOS Medicine a publié hier des conclusions « encourageantes mais nuancées » sur les tests du traitement Favipiravir contre le virus Ebola. Selon ALIMA (The Alliance for International Medical Action), même si le traitement n’a pas prouvé son efficacité pour les cas d’Ebola avec une virémie très élevée, les informations recueillies au cours de l’essai restent d’un grand intérêt pour la recherche et les systèmes de soins de santé.
    « Les résultats démontrent que le traitement Favipiravir mérite une étude plus approfondie en monothérapie chez les patients ayant une virémie moyenne ou élevée », explique Dr Abdul Bing, médecin référent pour ALIMA en Guinée.  


    Les données montrent également la fréquence de la dysfonction rénale chez les patients et suggèrent que les essais devraient prendre en compte la valeur initiale de la charge virale. 


    L’essai clinique Favipiravir, un médicament antiviral, a démarré sous la direction de l’INSERM un essai non randomisé multicentrique dans lequel tous les patients ne présentant pas de contre-indication recevaient du Favipiravir avec des soins médicaux. 


    Près de 126 patients atteints du virus Ebola ont ainsi volontairement participé à l’étude. «  Nous avons appris à rapidement mettre en œuvre un essai clinique avec la participation des patients, et ce en pleine épidémie dans un contexte particulier, poursuit Dr Abdul Bing. 


    L’objectif de l'étude était de tester la faisabilité et l'acceptabilité d'un essai au cours d’une épidémie d'Ebola, de recueillir des données sur l'innocuité et l'efficacité du Favipiravir dans la réduction de la mortalité et de la charge virale chez les patients atteints du virus Ebola. 


    « Les connaissances acquises au cours de cette étude nous permettront certainement de mieux élaborer des protocoles thérapeutiques basés sur le même type de molécules et de mieux soigner les patients », conclut Dr Abdul Bing.




    L’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest, la plus grave depuis l’identification du virus en Afrique centrale, en 1976, était apparue en décembre 2013 en Guinée. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), elle a fait plus de 11000 morts pour quelque 28000 cas recensés.


    En Guinée, ALIMA a appuyé les autorités sanitaires pour la prise en charge médicales des patients atteints du virus Ebola à N’Zérékoré. 


    L’organisation continue de proposer des soins médicaux et un soutien psycho-social à près de 115 patients guéris. 

    Le 12 octobre 2015, ALIMA a été récompensée par l’Union Européenne pour son action dans la lutte contre le virus Ebola.




    Photo : Sylvain Cherkaoui / COSMOS / ALIMA

    Partager cette page