ALIMA
  • EN
    • Fièvre de Lassa: 6 choses à savoir
    Fièvre de Lassa: 6 choses à savoir

    Fièvre de Lassa: 6 choses à savoir

    Fièvre de Lassa: 6 choses à savoir
    Une épidémie de fièvre de Lassa touche actuellement 18 États du Nigeria. Entre le 1er janvier et le 25 février, le Centre nigérian de contrôle des maladies (NCDC) a signalé 1081 cas suspects et 90 décès. Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), ces chiffres sont au dessus du nombre habituel de cas pour cette période de l'année. Depuis le 22 janvier, ALIMA soutient NCDC et d'autres partenaires dans la réponse à l'épidémie dans les deux Etats les plus touchés: Edo et Ondo.

    Que devriez-vous savoir sur la fièvre de Lassa?
    1. La fièvre de Lassa est une maladie hémorragique virale aiguë causée par le virus de Lassa. Il peut être transmis à l'homme par l'intermédiaire de rats multimammates. La plupart des cas surviennent dans des communautés rurales où les populations de rats sont élevées et où les conditions d'hygiène sont mauvaises.

    2. La fièvre de Lassa est endémique en Afrique de l'Ouest. Le CDC (Center for Disease Control) aux États-Unis estime que la maladie touche entre 100 000 et 300 000 personnes chaque année, avec jusqu'à 5 000 décès. La plupart des cas ne sont jamais confirmés en raison d'un manque de tests diagnostiques rapides.  

    3. Les humains peuvent contracter le virus s'ils entrent en contact avec l'urine ou les excréments de rongeurs infectés. La transmission interhumaine est également possible, par contact avec les fluides corporels d'une personne infectée.

    4. Les symptômes apparaissent généralement 6 à 21 jours après le contact initial de la transmission. Ils peuvent inclure : fièvre, vomissements, diarrhée, gonflement du visage et saignements de nez. Dans les cas graves et sans traitement, les patients peuvent commencer à saigner de la bouche ou du nez et leurs poumons peuvent se remplir de liquide.

    5. Il n'y a pas de vaccin pour prévenir la fièvre de Lassa, mais un traitement symptomatique améliore les chances de survie du patient. L'OMS dit que le médicament antiviral Ribavirine s'est avéré être un traitement efficace s'il est administré tôt au cours de la maladie.

    6. Il existe un certain nombre de mesures de prévention que les personnes vivant ou visitant des zones où la fièvre de Lassa est endémique peuvent prendre pour se protéger. Ceci inclut : pratiquer de bonnes mesures d'hygiène, telles que se laver régulièrement les mains, nettoyer et cuire les aliments, et contrôler les populations locales de rongeurs. Pendant une épidémie, il est important d'éviter tout contact avec le sang ou d'autres fluides corporels de personnes malades, en particulier celles présentant des symptômes de la fièvre de Lassa. Dans les établissements de santé, le personnel doit toujours appliquer des mesures standard de prévention et de contrôle des infections.

    Partager cette page