ALIMA
  • EN
    • EBOLA : Les résultats de l’essai clinique randomisé réalisé en République démocratique du Congo publiés par The New England Journal of Medicine
    EBOLA : Les résultats de l’essai clinique randomisé réalisé en République démocratique du Congo publiés par The New England Journal of Medicine

    EBOLA : Les résultats de l’essai clinique randomisé réalisé en République démocratique du Congo publiés par The New England Journal of Medicine

    EBOLA : Les résultats de l’essai clinique randomisé réalisé en République démocratique du Congo publiés par The New England Journal of Medicine
    The New England Journal of Medicine, une revue médicale américaine de référence pour la médecine, l’innovation et la recherche, a publié ce 27 novembre dernier, les résultats de l’essai clinique randomisé mis en oeuvre par ALIMA, ses différents partenaires et acteurs de recherche.

    La revue The New England Journal of Medicine a publié dans un article les résultats de l’essai clinique randomisé sur Ebola réalisé au Nord-Kivu, zone de conflits de la République démocratique du Congo.  En Août 2018, l’épidémie Ebola est déclarée dans cette région reculée du pays. ALIMA s’engage dans la prise en charge des patients et participe, avec ses partenaires, à la mise en oeuvre d’un essai clinique randomisé*. L’objectif de cet essai clinique, initié en novembre 2018, est d’identifier un traitement efficace contre la maladie à virus Ebola, parmi 4 molécules prometteuses. Le 12 août 2019, une équipe internationale a annoncé les résultats prometteurs de cet essai.

    Deux des molécules (le REGN-EB3 et le mAB114) ont été reconnues efficaces contre Ebola, en réduisant le taux de mortalité initial de 70% à 30%. Durant les précédentes épidémies Ebola, il n’existait aucun traitement efficace contre le virus. Mais aujourd’hui, on peut traiter Ebola. 

    L’essai clinique a concerné 681 patients atteints de la maladie à virus Ebola, et il a été mené selon les standards éthiques internationaux : tous les patients ont été informés sur les risques et les bénéfices et ont pu exprimer leur consentement éclairé. 

    Le Dr Richard Kojan, Président d’ALIMA, témoigne de cet exploit dû à la difficulté de réaliser une telle recherche en zone de guerre : « C’est un contexte très difficile dans lequel on travaille car il y a un conflit armé dans cette région depuis plus de deux décennies. Il y a eu des structures de santé qui ont été brûlées, des soignants qui ont été assassinés. Tout cela complexifie la réponse à l’épidémie. »

    Grâce à la mobilisation de toutes les parties prenantes, au croisement des expertises et des expériences, c’est la première fois qu’une recherche de ce niveau est réalisée dans un milieu en conflit.


    Pour lire l’article du The New England Journal of Medicine :

    https://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMoa1910993?query=featured_home

    Dr Richard Kojan reçoit le prix Reach Award “Game Changing Innovator” :

    https://www.alima-ngo.org/fr/cube-le-president-d-alima-dr-richard-kojan-recoit-le-reach-award-game-changing-innovator


    *L’Organisation Mondiale de la Santé a coordonné la collaboration entre la communauté médicale et les chercheurs. En République démocratique du Congo, l’essai clinique a été mis en place par l’Institut National de la Recherche Biomédicale, l’Institut national américain de l’allergie et des maladies infectieuses (NIAID/NIH) et trois organisations humanitaires : ALIMA (The Alliance for International Medical Action), MSF (Médecins Sans Frontières) et IMC (The International Medical Corps). 

    Photo de couverture : © What Took You So Long ? / ALIMA


    Partager cette page