ALIMA
  • EN
    • ALIMA se réjouit de la libération de deux de ses employées au Nigéria
    ALIMA se réjouit de la libération de deux de ses employées au Nigéria

    ALIMA se réjouit de la libération de deux de ses employées au Nigéria

    ALIMA se réjouit de la libération de deux de ses employées au Nigéria
    ALIMA (The Alliance For International Medical Action) se réjouit de la libération, le 15 janvier 2020, de deux de ses salariées travaillant pour son projet d’aide médicale à Monguno, dans l’état du Borno, au nord-est du Nigéria, qui avaient été enlevées le 22 décembre 2019. Les savoir libres et en sécurité avec leur famille, représente pour l’ensemble du personnel ALIMA, au Nigéria et dans les autres pays, une immense joie.

    ALIMA s’est fortement mobilisée depuis leur enlèvement en mettant en place un plaidoyer continu auprès des différentes autorités fédérales et locales, tant civiles que militaires, pour qu’elles oeuvrent à leur libération, ainsi qu’à celle des autres humanitaires également détenus. Nous  remercions ces autorités d’avoir agi en ce sens et d’avoir permis ce dénouement heureux.

    Cet évènement vient rappeler les défis permanents pour les équipes humanitaires dans le nord-est du Nigéria. Les conditions sécuritaires deviennent de plus en plus en difficiles et mettent en danger l’accès et les soins aux populations très vulnérables, notamment dans la ville de Monguno, qui accueille pourtant près de 150,000 personnes déplacées. De ce fait, nous craignons que le déploiement de l’aide humanitaire soit remis en cause dans un futur proche, si la situation reste inchangée.

    Nous remercions par avance les médias du respect des personnes récemment libérées qui ont désormais besoin de repos et de calme.

    *Photo: Sylvain Cherkaoui / ALIMA

    Partager cette page