ALIMA
  • EN
    • « On ne soigne pas un malade d’Ebola comme un patient classique »
    « On ne soigne pas un malade d’Ebola comme un patient classique »

    « On ne soigne pas un malade d’Ebola comme un patient classique »

    « On ne soigne pas un malade d’Ebola comme un patient classique »
    2019-07-26
    Interview d’Augustin Augier par le Monde Afrique

    "Un an après la déclaration de la maladie, l’épidémie garde le même épicentre, ce qui signifie que nous n’avons pas réussi à en venir à bout. Plus grave, d’autres épicentres se sont développés, comme à Butembo et à Katwa et un cas a même été enregistré à Goma. Nous en sommes à plus de 2 500 cas confirmés et 1700 morts. Ce qui en fait, de loin, la seconde épidémie d’Ebola la plus longue et la plus intense de l’histoire." : Augustin Augier, Directeur Général d'ALIMA, s'exprime sur Le Monde Afrique.

    Vous pouvez lire la suite de l'article en intégralité en cliquant ici .



    Partager cette page