• EN
    • 7 choses à savoir sur le choléra
    7 choses à savoir sur le choléra

    7 choses à savoir sur le choléra

    Une épidémie de choléra affecte actuellement l'État de Borno dans le nord-est du Nigeria où plus de 1,8 million de personnes déplacées ont trouvé refuge suite au conflit opposant le groupe Boko Haram aux forces militaires. Entre le 16 août et le 9 octobre, le Ministère de la santé de l'Etat de Borno a signalé plus de 4 700 cas suspects et 60 décès. Depuis le 6 septembre, ALIMA soigne gratuitement les patients atteints de choléra dans les zones les plus affectées à Muna et Monguno.

    Que devriez-vous savoir sur le choléra?

    1. Le choléra est une maladie infectieuse potentiellement mortelle transmise par la bactérie Vibrio cholerae. La maladie est généralement causée par la consommation de nourriture ou d'eau potable contaminée par les excréments d'une personne infectée. Les sources courantes de contamination comprennent les légumes crus ou le poisson, les fruits non lavés, les réserves d'eau locales et la nourriture vendue dans les rues. Le choléra peut également être transmis par contact direct de personne à personne.


    2. Chaque année, près de 4 millions de personnes sont infectées par le choléra. La majorité des cas sont notifiés dans les pays en développement, y compris en Afrique et en Asie du Sud. Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), entre 21 000 et 143 000 personnes meurent chaque année du choléra. En 2016, 38 pays ont été touchés par des épidémies de choléra.


    3. Le choléra se propage le plus facilement dans des endroits bondés où les conditions d'hygiène sont mauvaises et où l'accès à l'eau potable et à l’assainissement sont limités. Cela comprend des camps de déplacés et de réfugiés par exemple ou des bidonvilles qui manquent d'infrastructures de base.


    4. Les symptômes peuvent varier. Ils comprennent souvent des nausées, une diarrhée aqueuse aiguë sévère et des vomissements. Les autres symptômes comprennent une pression artérielle basse, une perte d'électrolyte, des crampes musculaires et une accélération du rythme cardiaque. Les symptômes initiaux peuvent apparaître entre 12 heures et jusqu’à 5 jours après l'infection. La plupart des malades éprouvent seulement des symptômes légers, mais ils peuvent potentiellement infecter d’autres personnes. Les cas les plus graves souffrent de déshydratation aiguë et peuvent perdre jusqu'à 15 litres d'eau par jour.


    5. La plupart des cas de choléra peuvent être traités avec des solutions de réhydratation orale (SRO). Un sachet de SRO est un mélange à base de sucre et de sel qui est dilué dans un litre d'eau purifiée et ingéré jusqu'à 6 fois par jour (pour un adulte). Un tel traitement peut parfois être suivi à domicile et ne nécessite pas d'hospitalisation.


    6. Dans les cas graves, sans traitement approprié, le choléra peut rapidement conduire à un état de choc et peut tuer un patient en quelques heures. Dans ces cas, les patients avoir besoin d’être soigné en urgence avec des solutions intraveineuses et des antibiotiques pour remplacer les fluides perdus.


    7. Le meilleur moyen de prévenir le choléra consiste à fournir de l'eau potable et à améliorer les conditions d'hygiène et d'assainissement. Cela comprend: se laver les mains souvent avec du savon et de l'eau propre, nettoyer et bien cuire les aliments et utiliser des latrines ou des toilettes. Bien que des vaccins oraux existent, l'OMS ne recommande pas l'administration massive du vaccin car il n'est efficace que chez 50% des patients et ne dure que quelques mois.

    Photo de couverture: Fati Abubakar / ALIMA

    Partager cette page